Home Santé Covid-19 : Quel impact sur la santé de la femme ?
Santé

Covid-19 : Quel impact sur la santé de la femme ?

En plus de chambouler notre quotidien et notre vie professionnelle, La Covid-19 a bouleversé notre santé physique et mentale. Plus particulièrement, les femmes sont les plus touchées par les effets secondaires de cette épidémie.  Certains effets ont été signalés comme les plus observés chez les femmes ayant chopé le virus. 

Quelles sont les répercussions négatives de l’épidemie sur la santé de la femme ? Dans cet article, on vous fait part des effets secondaires de la Covid-19 sur la santé de la femme. 

Covid-19 et perte de cheveux chez les femmes 

Synonyme de la beauté féminine, les cheveux réjouissent d’une attention grandissante. A la clé, la perte de cheveux constitue un cauchemar pour toute fille, voire même un calvaire ! 

Avec la pandémie Covid-19 et après infection, plusieurs femmes ont constaté une perte de cheveux sévère et inhabituelle. Devenant un souci majeur, on cherche des solutions à cette chute accrue. 

Quel lien entre la chute de cheveux et le coronavirus ? Selon plusieurs dermatologues, la chute de cheveux comme étant une répercussion de la covid-19 n’est qu’une probabilité qui n’est pas, jusqu’à aujourd’hui, validée par les recherches scientifiques ( malgré le nombre important de cas observés).

Néanmoins, certains dermatologues ont justifié cette chute de cheveux par un effluvium télogène aigu provoqué par le covid et qui engendre, généralement une perte de cheveux inhabituelle. 

Par ailleurs, on a tendance à croire que les changements inflammatoires et les transformations que l’organisme a subies sont susceptibles d’être la raison de ce désagrément. Entre autres, il s’agit d’une réaction du corps suite à tout ce qu’il a subi (infection, stress, prise des antibiotiques et des anti-inflammatoires etc.)

Comment traiter la chute de cheveux après le Covid ? 

Avant de prendre un traitement antichute, il importe de savoir, tout d’abord, si cette perte est périodique ou plutôt chronique. Pour cela, il est indispensable d’effectuer une analyse par un spécialiste. C’est en fonction de résultat de cette analyse qu’une femme puisse prendre le traitement adéquat. 

A noter que d’après la plupart des cas observés, la chute de cheveux commence, généralement, deux à quatre mois, en moyenne, après l’infection par le coronavirus et d’intensité variable. Pour cette raison, il est indispensable de consulter un dermatologue spécialiste. 

A l’heure actuelle, il n’y pas vraiment de traitement spécifique pour la chute de cheveux post-covid. Les médecins se limitent à proposer un traitement pour l’effluvium télogène ou des séances de Microneedling, ou de mésothérapie. Ces procédés sont susceptibles d’accélérer la croissance du cycle capillaire et d’inverser la chute. 

Néanmoins, il existe certaines pratiques qui peuvent aider à améliorer la qualité de ses cheveux. Parmi ces attitudes, la femme doit demeler avec soin ses cheveux et les garder propores et secs. 

Covid 19 et trouble du cycle menstruel

Au-delà de la chute de cheveux, plusieurs femmes ont constaté des changements au niveau de leur cycle menstruel après l’infection par le Covid-19. On commence à s’interroger sur la façon dont la pandémie Covid-19 peut jouer sur les règles et le cycle menstruel.

L’effet du stress lié à la pandémie sur les règles. 

Le stress de la pandémie se traduit chez certaines femmes par des troubles dans leur cycle menstruel. Il a surtout un impact sur la régularité du cycle : certaines femmes ont eu leurs règles deux fois en un seul mois.  

L’impact de stress de la Covid-19 sur les règles se traduit par des saignements vaginaux, de la douleur de la menstruation et de symptômes de syndrome prémenstruel. 

A l’heure actuelle, les chercheurs ne savent pas encore exactement comment le coronavirus modifie le cycle menstruel. La seule hypothèse, à ce sujet, est que le stress engendré par l’infection pourrait entraîner des troubles  du cycle menstruel.

L’effet psychique de la Covid-19 sur la femme 

En plus de boulverser la santé physique de la femme, la Covid-19 a surtout chamboulé sa santé mentale et sa psychologie. Isolément, stress, routine, le confinement exigé devient un supplice pour la femme à la maison. 

Confinée, la femme se trouve enfermée dans des sentiers d’angoisse et de stress. Généralement, la principale source d’angoisse est la situation financière de sa famille. À ce facteur de stress, s’ajoutent la peur de la contamination et de perdre un être cher. Tout cela pèse loud sur la psychologie de la femme entainenat souvent de crises de paniques répétitives. 

En réalité, le confinement a des effets néfastes sur la santé psychologique chez les femmes. Il engendre surtout un sentiment de détresse psychologique, voire même une dépression. Le stress et la routine ont vacillé leur équilibre psychologique. Face à cette situation, la femme doit se trouver des moyens de se divertir dans la maison ( multiplier les activités..)

Auteur

Journal des femmes

Défiler vers le hautDéfiler vers le haut